Remplacer les contre cloisons

Vous pouvez ici discuter des éléments du second-œuvre de votre projet n'ayant pas de forum dédié.
Pour une définition du second-œuvre, cliquez ici
Règles du forum
Ce forum est dédié aux discussions sur les objets de second-œuvre n'ayant pas de forum dédié. Tout autre sujet sera déplacé ou supprimé.
yannp
Messages : 7
Inscription : dim. 1 juil. 2018 09:02
Pays : CH
Type de projet : Rénovation
Date estimée de remise des clés : 19 juillet 2018
Type d'utilisateur: : Particulier

Remplacer les contre cloisons

Messagepar yannp » lun. 29 oct. 2018 22:54

Bonsoir à toutes et tous,

toujours dans la réflexion de la rénovation de mon RdC (mais rien n'avance), je me dis que je ferais bien rénover mes contre cloisons.

Actuellement, mes murs de façade (construction 1966) sont composés de:
- crépi extérieur
- maçonnerie porteuse en brique creuse de 20cm
- 5cm de laine de verre (plus en très bon état)
- 6cm de contre cloison en brique creuse
- 1cm d'enduit

L'idée étant de remplacer les 12cm des 3 dernières couches (LV, brique, enduit) par quelque chose de plus moderne, car d'une part toutes les finitions de toutes ces contres cloisons doivent être refaites (ponçage+platre/variovlies+peinture), de plus je dois aussi refaire l'électricité qui passe dans ces contre cloisons, et finalement je pourrait améliorer l'isolation.

Je pensais donc remplacer par des plaques de Fermacell (15 ou 18mm afin que ce soit suffisamment costaud pour accrocher des trucs aux murs), et 10cm d'isolation, peut être de l'isolation en vrac, j'envisageais des billes de graphite telles que : http://www.isosphere-industrie.com/bill ... isolation/

Avec son très bon Lambda de 0,026 10cm de cet isolant me donnent un U de 0,26 (sans compter l'isolation des autres couches), alors qu'à l'heure actuelle le U du mur complet est de 0,6 d'après le CECB.

Je réfléchi également à mettre du Fermacell Greenline qui parait-il est absorbeur de COV.

Cette solution me semble relativement facile à mettre en œuvre (hormis peut-être la démolition des contres cloisons en briques) et me semble réalisable par moi-même, pas trop trop chère (il me semble aux alentours de 100,-/ml), me permet d'améliorer grandement l'isolation du RdC et facilite (un peu) la rénovation électrique. Qui plus est, cet isolant est parait-il écolo (mais je ne suis pas convaincu).

L'amélioration de l'isolation n'est pas aussi efficace qu'en ITE, mais bien plus abordable.
Par contre, en n'améliorant que le RdC, et pas le 1er étage, vais-je créer des déséquilibres néfastes ?

Je me suis renseigné quant aux contre indications d'une isolation par l'intérieur (condensation, moisissures, ponts thermiques accrus, ...) mais je ne fais qu'améliorer l'isolation intérieure existante, qui est déjà là, donc la conception de la maison doit être prévue pour ? (pour autant qu'on imagine que la conception a été à ce point réfléchie il y a plus de 50 ans).
Je me dis également qu'en utilisant un isolant en vrac, c'est plus "respirant" et peut être réduit les risques ? Quid d'un pare/freine vapeur ? Comment réaliser la jonction entre l'isolant et la dalle du dessus afin d'atténuer le pont thermique à cet endroit ?

Merci.

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités