Isolation catastrophique, humidité, chauffage pas aux normes, etc.

Règles du forum
Ce forum est réservé aux questions et discussions sur la tranformation et la rénovation
Taudis
Messages : 1
Inscription : mar. 16 avr. 2019 00:44
Pays : Suisse
Type de projet : Rénovation
architecte : Autoconstruction
Description du projet : Isolation, chauffage, mise aux normes
Type d'utilisateur: : Particulier

Isolation catastrophique, humidité, chauffage pas aux normes, etc.

Messagepar Taudis » mar. 16 avr. 2019 02:34

Bonjour,

Je remercie d'avance les courageux qui liront ces longues lignes.

===> Situation :
Mes parents possèdent une maison de 200m^2 avec terrain de presque 800m^2 (registre foncier) achetée début années 2000 situées dans la Broye (VD). Il y a un rez, un 1er étage avec chambres puis les combles qui ne sont pas aménagés (nous avons coulé une dalle avec armatures métalliques il y a seulement quelques années pour remplacer un vieux plancher en bois sur une petite surface et une simple chape pour le reste, la majeure partie).

Accolé à notre maison, une grange dont la charpente et la structure générale commence réellement à être en mauvais état: le charpente est bouffée et pourrie par endroits, nous avons dû remettre de nouvelles tuiles pour éviter les infiltrations, le plancher (car il y a comme une grande mezzanine) n'est pas parfaitement horizontal et il se voit à l'oeil un enfoncement plus on s'approche du centre de la mezzanine. Cette partie de grange nous sert à entreposer de vieilles affaires globalement assez lourdes, d'où la déformation du plancher.
Nous avons dû mettre un étai à écrou (pas sûr du nom) pour soutenir une poutre de 25cm par 25cm qui avait fini par lâcher il y a quelques années et qui se trouvait au bas d'un pan du toit (à proximité de la gouttière). Cependant, plus rien n'a bougé depuis au moins 3-5 ans.

C'est en fait une maison mitoyenne avec au Nord notre propriété et au Sud notre voisin. Nous partageons donc un mur qui s'étend de notre habitation à notre grange (N-O grange, N-E habitation, Sud voisin). En mesurant grossièrement sur geo.vd.ch, notre grange+partie habitable = 2/3 du total (grange+habitation+voisin) avec partie habitée faisant au moins 100m^2 bruts et la grange au moins 90m^2 bruts (sans multiplier par le nombre d'étages, etc.).

La charpente côté habitation n'a pas l'air spécialement mauvaise. Il y a juste une énorme poutre (un des poinçons principaux?) partant d'une pièce du 1er étage (pièce sans plafond, ouverte sur les combles) qui présente quand même un angle visible à l'oeil mais je ne sais pas si c'est un réel problème.

===> Isolation:
Depuis toujours nous avons eu de gros problèmes de moisissures. Pensions à une aération insuffisante au départ mais il s'avère que la réalité est la suivante: en hiver, nos murs sont très très froids à moins de surchauffer la maison et vous connaissez donc la chanson... air chaud chargé en eau + mur froid = gouttes d'eau = moisissures.

Le phénomène s'est gravement accentué lorsque mes parents ont changé les fenêtres il y a 2 ans pour mettre du PVC (avant: très vieilles fenêtres en bois avec mauvaise isolation thermique et phonique). Je doute de la qualité des fenêtres car importées d'un pays de l'Est et je crains que thermiquement elles ne soient pas efficaces même si quand même mieux isolantes du bruit (mais peut faire mieux).
Mais PIRE ENCORE: lors du remplacement, les ouvriers ont dû casser la brique tout autour de la fenêtre puisque les nouvelles étaient plus grandes ... et AUCUNE isolation THERMIQUE n'a été reposée. Mes parents n'étaient pas conscients du problème et je n'étais pas là lors des travaux.

Je ne suis pas architecte mais il me semble que le cadre extérieur seul d'une fenêtre ne suffit pas et qu'il faut placer de l'iso tout autour de la fenêtre pour éviter les ponts de froids?! En tout cas, le tour de fenêtre intérieur est NOIR de moisissure, je pense que ma théorie se tient...

Aussi, la maison a été bâtie entre 1980 et 1982 sauf erreur et j'ai entendu dire qu'à une certaine époque, on construisait le mur depuis les fondations jusqu'au sommet en continu et que l'on venait ensuite poser la dalle à l'intérieur d'où des remontées capillaires importantes et de graves problèmes d'humidité, est-ce possible pour cette maison ou ma théorie est foireuse?

Moins grave: nous avions fait refaire notre sol au rez pour y mettre un chauffage un sol mais le carrelage est déjà légèrement craqué à 2-3 endroits, mauvaise isolation je présume?

===> Chauffage:
La maison est chauffée au mazout à raison d'env. 3000 litres par année. Notre brûleur ne sera plus aux normes en 2020 d'après un chauffagiste et il semblerait qu'il suffise de changer le brûleur (entre 2000 et 5000 balles d'après ce qu'on nous a dit) pour être ok. Mais cette chaudière nous casse les pieds depuis des années: tombe sans arrêt en panne, on nous a dit récemment que la pression dans le tuyau entre la citerne et la chaudière varie beaucoup trop et que ce serait de l'air qui rentre dans le tuyau finissant par empêcher la circulation du mazout, d'où les pannes. L'installation entière nous pose problème car chauffage au sol au rez, chauffages visibles à l'étage, impossible d'avoir une température uniforme (trop froid en bas alors que trop chaud en haut, ou alors l'inverse, ou alors froid partout, ...) mais ça doit résulter bêtement de mauvais...

===> Les questions:
1. Pensez-vous qu'il faille s'inquiéter vis-à-vis de la charpente même si rien n'a bougé depuis que nous avons pris des dispositions (étai, nouvelles tuiles).

2. Y a-t-il des aides de l'état ou déduction sur les impôts si ré-isolation de la maison? Je sais de sûr qu'il faudra enlever les fenêtres pour remettre de l'isolation entre elles et le mur mais est-ce qu'on ne pourrait pas simplement refaire toute l'enveloppe extérieure et être sur de ne plus jamais avoir de pb? Mais bon, pas sûr que les cadres de fenêtre soit assez large pour venir retourner l'iso périphérique contre les fenêtres... Vous avez des pistes? Critiques? Conseils vis-à-vis de cette humidité et de ces murs froids?

3. Sur le long terme, qu'est-ce qui serait conseillé pour se chauffer? J'ai l'impression qu'une PAC géothermique/sol-eau serait l'idéal mais je n'ai aucune idée des prix, de la rentabilité, de la durabilité, etc. Je ne suis a priori pas pour l'utilisation des énergies fossiles mais il faudra plus que ça pour convaincre mes parents qui n'ont que pour projet de changer le brûleur. Concernant les pellets/granulés, c'est pas trop risqué niveau prix (pénurie possible?) puisqu'en plein essor? Chauffage à distance j'imagine que c'est impossible puisque nous vivons dans un village de 1000 habitants...?
Sans avoir vraiment creusé le sujet, la PAC géothermique me séduit car elle semble promettre un coût fixe et prévisible puisque l'on ne DÉPEND pas du prix du baril de pétrole, du gaz ou de l'abattement des arbres... Je vous invite à me contredire car c'est un sujet qui m'intéresse!

Autant vous dire d'emblée que du fait de nos faibles revenus nous n'avons pas les moyens de mandater un architecte. D'ailleurs, le projet de mes parents était de construire des appartements dans cette fameuse grange et peut-être même un autre bâtiment (800m^2 de jardin...), je ne sais pas si tout ça sera fait de leur vivant malheureusement.

Si vous êtes arrivé jusqu'ici, je vous remercie d'avoir pris le temps de me lire.
Mes salutations depuis le Taudis.

knarf68
Messages : 1156
Inscription : lun. 10 févr. 2014 20:19
Pays : Suisse
Lieu du projet : St-Cergue
Type de projet : Construction
EG/Architecte : Sous Ton Toit :(
Budget : 730'000+50K...
Date estimée de remise des clés : 01 août 2016
Description du projet : Démolition/reconstruction d'un petit chalet en habitation principale en ossature bois

Début des travaux: mi-mai 2015 - fin.... en retard
Type d'utilisateur: : Particulier
Contact :

Re: Isolation catastrophique, humidité, chauffage pas aux normes, etc.

Messagepar knarf68 » mar. 16 avr. 2019 13:33

Bonjour,

Au vu de vos problèmes je vos conseille de faire appel à un pro.

Je ne peux vous répondre que pour la partie chauffage. Je pense que vous n'aurez pas trop le choix. Si vous soulez un PAC il faut un chauffage basse température, donc au sol. Si vous avez du chauffage direct il faut plus de chaleur. DOnc à part le mazou, il y a le gaz (moins pire) et le pellet. Je pense que dans votre région le pellet est le plus indiqué. Vous pourriez aussi mettre des poêles pellet dans le logement pour chauffer directement. On a fait ça dans la vielle ferme familiale sans chauffage. Depuis, c'est nettement moins humide et pas de soucis malgré le remplacement des vielles fenêtres en bois par du double vitrage PV. Cette ferme est comme votre description, une partie habitable encaplsulée dans une monstre grange....


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité